Topic Progress:

Aperçu d'une leçon du programme AISE

Apprendre à connaître ses inquiétudes

Cette première leçon du programme AISE permet aux élèves d’obtenir des informations précises sur l’anxiété et sur la façon dont elle peut les affecter.

Pourquoi enseigner cela ?

Apprendre comment l’anxiété se manifeste dans le cerveau et le corps permet de réduire le les difficultés liées à l’anxiété.

Objectif de la leçon

Les élèves reconnaîtront que l’anxiété est une émotion courante qui peut être maîtrisée.  

Amorce de la leçon

Lisez une histoire ou regardez une vidéo sur un personnage qui éprouve de l’anxiété. Encouragez les élèves à établir des liens personnels avec l’histoire.

Ressources proposées

  • M à 3e année : Juliette s’inquiète de Kevin Henkes
  • 4e à 7e année : Ma plus belle victoire de Gilles Tibo ou Ma peur et moi de Francesca Sanna

Activité pratique 

Créer un “M. ou une Mme Souci” pour extérioriser et normaliser l’anxiété.

Rappelez l’histoire que vous avez lue et demandez aux élèves à quoi ressemblerait, selon eux, l’inquiétude du personnage si elle avait son propre corps. Demandez-leur d’imaginer une inquiétude qui leur est propre, ce qu’ils pourraient lui dire et comment ils l’appelleraient. Fournissez-leur divers matériaux artistiques pour
donner vie à leur personnage.

Les élèves plus âgés pourraient faire un nuage de mots pour décrire l’inquiétude et l’anxiété, ou bien sculpter, dessiner ou peindre une image de l’anxiété en utilisant diverses fournitures artistiques.

À votre tour

Prenez maintenant environ cinq minutes pour personnifier l’inquiétude en utilisant un logiciel d’art génératif comme Silk, ou en créant un nuage de mots à l’aide de WordArt.

Réflexion

Comment intégrer les compétences et les connaissances acquises au cours de cette leçon dans vos interactions quotidiennes avec les élèves ? Vous pouvez obtenir des suggestions auprès d’autres intervenants, dans la section Suggestions et conseils d’autres éducateurs/trices ci-dessous.

Suggestions et conseils d’autres éducateurs/trices

“J’ai prolongé cette leçon en demandant à mes élèves d’écrire une réflexion dans leur journal à partir de la phrase “Parfois, je m’inquiète de…”, puis de partager leurs réponses avec un partenaire. Les enfants ont très bien répondu et ont semblé soulagés de savoir que d’autres avaient les mêmes inquiétudes”.

“Les élèves de cinquième année ont créé des worry-monsters avec leurs copains de première année. Ils sont ensuite retournés en classe et ont écrit une histoire d’une page sur le monstre de leur copain. La fois suivante, ils ont lu les histoires à leurs copains.”

Scroll to Top